Breaking news
  1. Boutique club – Nike Factory !
  2. Les matchs des 24 et 25 novembre
  3. High Performance Camp 2019
  4. Matchs des 17 & 18 Novembre
  5. Fondettes en quête de rachat, le Cest vise la tête

UN PEU D’HISTOIRE

Basketball’s First Dynasty (1997-2002)

La section basket de l’Alerte Sportive de Fondettes a vu le jour en 1971.

Elle a été présidée successivement par Yvette Chevet, Raymond Bataille, Claude Audinet, Pierre Pilorget, Alain Bachelier, Christian Géré, Muriel Balestriere, Chantal Bariat, Philippe Malmanche, Jean-claude Boutet.

Dans les années 70, les entraînements avaient lieu dans la cour actuelle de l’école Gérard Philipe sur deux terrains et avec des panneaux dont les anneaux étaient fixés à hauteur homologuée pour adultes. Ceux des poussins étaient provisoirement installés dans le sable et rangés dans des préfabriqués servant également de vestiaires.

Même si le temps rude n’effrayait pas les joueuses disputant alors leurs rencontres avec un bonnet de laine, même si par temps pluvieux, le coffre d’une voiture break se révélait être une table de marque remarquable, même si du gros sel permettait de rendre le terrain gelé praticable, même si la grande motivation des joueuses et l’encadrement de qualité permettaient d’excellents résultats, il manquait… un gymnase à Fondettes.

L’ASF Basket a d’abord été un club féminin. En 1981, l’effectif du mini basket fondettois était de 37 filles et 12 garçons de 10 ans et moins, et de 8 benjamines.
Pierre Pilorger, dirigeant du club, conscient de la nécessité d’un gymnase à Fondettes soumet un projet à la mairie et n’hésite pas à recevoir personnellement des entrepreneurs. La ville a besoin d’un collège et le collège d’un gymnase.

Début janvier 1982, l’actuel gymnase voit le jour. C’est une belle réalisation mais qui s’est avérée trop petite pour une population sportive qui n’a cessé de croître. En effet, de nouvelles sections telles que le tennis voient le jour et le confort climatique offert par le gymnase fait grandir le nombre de licenciés.
Depuis 1998, les jeunes de l’école de mini-basket participent aux épreuves individuelles départementales de la basket d’Or pour les mini-poussin(e)s et du panier d’Or pour les poussin(e)s et se retrouvent régulièrement en régionale.

La section basket a acquis une ampleur et une notoriété certaine. Elle compte aujourd’hui 200 licenciés et occupe la 2ème place départementale …et… le gymnase du lundi au vendredi de 17 h à 23h, sans parler des matches le samedi et le dimanche.

QUI ETAIT PIERRE PILORGER ?

Passionné de sport, le Fondettois Pierre Pilorger s’est particulièrement illustré au sein de la section féminine de basket de l’Alerte sportive de Fondettes qu’il a développé pendant une vingtaine d’années. En tant qu’entraîneur tout d’abord de 1974 à 1988, mais également en tant que secrétaire puis président du club entre 1976 et 1995 et membre du comité directeur de l’ASF de 1981 à 1994.

Une passion sans limite pour le sport reconnue par le ministère de la Jeunesse et des Sports et par la Ligue du Centre de basket-ball des mains desquels il avait reçu une médaille, mais également par l’ensemble des Fondettois, la municipalité lui ayant décerné la médaille de la ville en janvier 2005.

« Rendre hommage à Pierre Pilorger en affichant son nom sur ce gymnase qu’il affectionnait tant n’était que la moindre des choses », a indiqué le maire de Fondettes Cédric de Oliveira  lors de son discours inaugural du gymnase Pierre Pilorger, le samedi 29 octobre 2016.

1976
Création de la section Basket de l'ALERTE SPORTIVE DE FONDETTES
1981
l'ASF Basket était un club féminin
L'effectif du mini basket était de 37 filles et 12 garçons
1982
Le gymnase actuel voit le jour
1998
Première participation du mini-basket aux épreuves individuelles départementales
Les jeunes de l’école de mini-basket participent aux épreuves individuelles départementales de la basket d’Or pour les mini-poussin(e)s et du panier d’Or

2017 UNE BELLE ANNEE

placeholder
placeholder
placeholder
placeholder

Suivez-nous sur Instagram et profitez des derniers événements en images